ou
Service associé au Département de Chirurgie

 

Depuis le 4 janvier 2016, la Clinique Saint-Luc à Bouge a créé un service de « chirurgie orale et maxillo-faciale » afin d’élargir les prises en charge diagnostiques et thérapeutiques de cette spécialité, et qui remplace le service de stomatologie existant précédemment. Si l’élargissement et la mise sur pied de nouvelles approches thérapeutiques sont un des objectifs, l’autre est de créer, progressivement et dans un futur plus ou moins proche, un service de chirurgie orale et maxillo-faciale commun avec celui du CHR-Namur. La première étape de cette réunion des deux services est concrétisée dès le 4 janvier 2016 par la mise sur pied d’une garde commune. Sur appel des urgentistes aussi bien de SLBO que du CHRSM, les médecins spécialistes en COMF sont appelés et font transférer, en respectant les règles médicales, le patient vers le site de l’hôpital auquel est rattaché le spécialiste de garde.

Les activités cliniques du  service consiste principalement en :
  • des consultations
  • des interventions sous anesthésie locale et générale, soit en mode d’hôpital de jour, soit en mode d’hospitalisation classique.

Ces activités cliniques permettent d’ailleurs d’assurer une permanence médicale dans le service, ce qui est un atout majeur selon les membres de l’équipe.

La chirurgie orale, en ce compris les implants dentaires et la chirurgie pré-implantaire, sera prise en charge par tous les membres du service.

Le service participe activement à la CMO « Tête et Cou » pour les cas d’oncologie.
Le service bénéficie des avancées de pointe dans son secteur. Ainsi, par exemple, un « piezotome » et un « Cone Beam CT » (technique peu irradiante) est disponible dans le service d’imagerie.
Les activités chirurgicales maxillo-faciale concernent :
  • la traumatologie faciale (plaies, fractures)
  • la chirurgie des malformations (chirurgie orthognathique et celle des séquelles de fentes labio-maxillo-palatines et dont les indications doivent être élargies aux cas d’OSAS réfractaires à la CPAP et aux interventions ORL de type UVPP)
  • la chirurgie tumorale (tumeurs des glandes salivaires, de la cavité orale, de la face et de la région cervicale, hormis la thyroïde et les pathologies ORL pharyngo-laryngées)
  • la chirurgie reconstructrice
Les activités non chirurgicales concernent :
  • les pathologies de la muqueuse orale
  • les pathologies des articulations temporo-mandibulaires (en collaboration avec la kinésithérapie)
  • les pathologies infectieuses.