ou
Portail d’imagerie médicale : Visualisez en ligne vos images d’examens de radiologie et de médecine nucléaire (cliquez ici)

Le service d’Imagerie Médicale répond aux spécificités de la Clinique Saint-Luc à Bouge, à savoir rester à la pointe du progrès dans les différentes techniques d’imagerie vasculaire, cardiaque, thoracique, orthopédique…etc.

Sur le plan cardiovasculaire, des progrès considérables y ont été réalisés dans le domaine de la radiologie interventionnelle, soutenue par le Centre Intégré de Pathologie Vasculaire CIPV (coordinateur : Docteur Yves Mairy) qui a fêté sa dixième année en 2008. Ces dernières années, les radiologues ont vu le développement important du pôle cardiaque et de l’imagerie cardiaque non invasive (coro‑CT ou corono‑CT) par l’intermédiaire de la création du Centre Intégré de Pathologie Cardiaque CIPC (coordinateur : Docteur Patrick Timmermans). Le service est structuré dans deux directions, d’une part une spécialisation poussée traduite par la sectorisation, d’autre part un développement extra‑muros coordonné par l’intermédiaire des antennes.

Le service reste par ailleurs un centre de stage reconnu avec 12 radiologues temps plein et 4 assistants en formation. La sectorisation se traduit par l’existence d’une équipe au moins dédoublée dans chaque secteur de la radiologie (imagerie vasculaire, sénologie, imagerie ostéo-articulaire, imagerie abdominale, neuro-radiologie, etc).

Simultanément, le service a développé une politique d’antennes en établissant des centres de consultation spécialisés en imagerie médicale générale (conventionnelle, échographie, minéralométrie) et en sénologie (bilan sénologique et mammotest : dépistage mammaire) dans des cabinets de proximité (Andenne et Perwez). Autour des antennes d’Andenne et de Perwez (Brabant Wallon) se sont d’ailleurs développées de véritables polycliniques.

Le service a également trois centres de dépistage mammaire (mammotest) à Bouge, Andenne et Perwez (Brabant Wallon).

En ce qui concerne le développement technologique, le service continue de se maintenir à la pointe des progrès technologiques, non seulement en imagerie vasculaire mais aussi dans le domaine tomodensitométrique. Les nouveaux développements de scanner multicoupes multi‑barrettes (64 coupes) ont développé l’imagerie tridimensionnelle, en particulier le développement de la colonoscopie virtuelle. Des développements tout à fait originaux ont eu lieu dans des domaines comme celui de l’imagerie tomodensitométrique du genou. L’imagerie cardiaque s’est concrétisée sous l’impulsion des Docteurs Mailleux, radiologue et Timmermans, cardiologue dans le Centre Intégré de Pathologie Cardiaque (CIPC). Y participent également les Docteurs Cloots et Rezazadeh, radiologues et le Docteur Pieters comme cardiologue. Seule une collaboration multidisciplinaire comme elle a cours en pathologie vasculaire interventionnelle depuis longtemps permet en effet de progresser dans le sens de la qualité et de meilleurs services rendus au patient.

Une clinique du sein a également été développée (CIPM : Centre Intégré de Pathologie Mammaire). Plusieurs radiologues sont actuellement actifs particulièrement dans ce domaine de la radiologie mammaire (Docteurs Jean‑Pierre Coppens, Monica Gogoase, Anne-Catherine Bafort, Stéphane Van Den Broeck). De nouveaux échographes ont également été acquis récemment avec notamment la haute définition.

Le service d’imagerie médicale reste par ailleurs centre de référence pour toutes les pathologies du plancher pelvien (colpo‑cysto‑défécographie numérique) ce qui permet de réaliser des interventions chirurgicales plus orientées et plus ciblées.

La numérisation s’est étendue à tous les domaines de la radiologie, y compris au niveau des antennes et de la sénologie avec une connexion avec le service central. L’intégration du PACS (Picture Archiving & Communication Systems : transfert d’images vers les consultations et vers l’extérieur) avec le HIS et le RIS et le dossier médical global ont concrétisé le fait que Saint-Luc soit entièrement devenu un hôpital sans papier et sans film.

 

  • Radiodiagnostic
  • Echotomographie
  • Echo Doppler
  • Minéralométrie biphotonique
  • Radiologie Interventionnelle
  • Tomodensitométrie
  • Résonance Magnétique
  • Sénologie et Mammotest
  • Orthopantomogramme

NOUVEAU : Offre IRM élargie

Nous avons le plaisir de vous proposer dès ce 04 juillet 2016, des plages supplémentaires en fin de journées (18H- 20H00) dédicacées aux examens de résonance magnétique pour:
– Les genoux
– Les colonnes lombaires

Le service de radiologie vous accueille donc désormais tous les jours du lundi au vendredi de 7H45 à 20H00 pour la réalisation d’examens IRM.

Rendez-vous
– tél. :  081/20.97.40
– en ligne : Formulaire de prise de rendez-vous // Annuler un rendez-vous
Principe de l’examen IRM

L’IRM (Imagerie par Résonance Magnétique), est une technique utilisée afin de réaliser des images des parties du corps humain. Cette technologie utilise un champ magnétique puissant (Aimant) dans lequel passent des ondes Radio.

L’IRM n’utilise pas de Rayons X comme en Radiologie ou au Scanner.

Les ondes de radiofréquence font entrer en résonance les atomes d’hydrogène contenus dans l’organisme. Quand ces ondes s’arrêtent, les atomes renvoient de l’énergie sous la forme d’un signal. Celui-ci est alors amplifié, enregistré et traité, afin de créer une image vidéo.

Grâce à l’IRM nous pouvons obtenir des images du corps humain dans tous les plans de l’espace. L’utilisation d’un champ magnétique et d’ondes de radiofréquence impose à prendre certaines précautions. Il est essentiel de vérifier l’absence de contre-indications à la réalisation de cet examen.


Contre-indications

L’utilisation d’un champ magnétique puissant et d’ondes radiofréquences nous oblige à vérifier, dès la prise du rendez-vous, que le patient n’a pas de contre-indications à la réalisation de son examen IRM.

Certaines de ces contre-indications sont aujourd’hui absolues :

  • Port d’un pace maker / défibrillateur cardiaque implantable.
  • Port de certaines valves cardiaques et Stents.
  • Clips neurochirurgicaux et vasculaires.
  • Certains implants oculaires et cochléaires.
  • Neurostimulateurs.
  • Matériel d’injection automatisé (comme la pompe implantable à insuline).
  • Corps étranger métalliques intra-occulaire (aux travailleurs de métaux : comme soudeur, chaudronnier, fraiseur ou les bricoleurs qui ne travaillent pas avec des lunettes de protection). Au moindre doute une radiographie du crâne sera réalisée.
  • Certains implants et dilatateur mammaire.
  • Risque de grossesse et 1er trimestre de la grossesse.
  • Nous préciser si vous avez une insuffisance rénale sévère et/ou subit une transplantation hépatique

Certaines des ces contre-indications sont relatives :

  • La claustrophobie (ne pas pouvoir monter dans un ascenseur). Une prémédication légère peut vous être prescrite pour aider à la réalisation de l’examen, ou venir dans le service pour voir l’IRM.
  • Matériel d’orthodontie (suivant l’examen demandé).
  • Eclats métalliques dans le corps (suivant leur localisation).
  • Certaines interventions chirurgicales récentes (nécessité de laisser passer un détail plus ou moins long avant la réalisation de l’IRM).

 

Précautions avant l’examen

Précautions à prendre le jour de l’examen

  • Evitez de vous maquiller et prévoyez d’enlever vos verres de contact (en cas d’IRM cérébrale).
  • Evitez de porter des bijoux (montres, chaînes, boucles d’oreilles, piercing).
  • En cas de prise d’Atarax (claustrophobie), vous devez impérativement vous faire accompagner le jour de votre examen. Ne pas conduire.
  • Il faut venir à jeun uniquement si cela vous a été signalé lors de la prise de rendez-vous.

Le jour de l’examen, vous devrez être muni de :

  • L’ordonnance de votre médecin
  • La liste des médicaments que vous prenez (en cas d’examen injecté)
  • Les produits de contraste qui vous ont été éventuellement prescrits lors de la prise de votre rendez-vous. Vous devez vous les procurer à la pharmacie et les amener le jour de l’examen
  • Les résultats de votre prise de sang si elle vous a été prescrite lors de la prise de votre rendez-vous ou par votre médecin traitant
  • Les examens radiologiques antérieurs ainsi que vos comptes rendus d’opération ou d’hospitalisation
  • La prise en charge par votre mutuelle
  • Une copie de la déclaration de votre médecin référent

 

Déroulement de l’examen

Accueil

Quand vous arriverez dans le service d’Imagerie médicale, présentez-vous au secrétariat afin de vous enregistrer.
Vous patienterez en salle d’attente avec les examens antérieurs en votre possession (échographie, scanner, radiographie), éventuellement votre ordonnance (si vous ne l’avez pas laissée à votre prise de rendez-vous) et le produit de contraste (s’il vous a été prescrit).

Préparation

Une personne compétente viendra vous chercher et vous indiquera une cabine dans laquelle vous pourrez vous déshabiller et de vous changer. Un peignoir sera mis à votre disposition. Vous devrez retirer tous les bijoux, montre, lunettes, appareils dentaires, piercing… En effet, le moindre objet métallique peut gêner la bonne réalisation de l’examen.
Suivant les renseignements fournis par votre médecin, il est possible que l’on vous injecte un produit de contraste pendant l’examen (Le Gadolinium).

Installation

Vous serez ensuite dirigé vers la salle d’IRM ou vous serez confortablement allongé sur un lit. Celui-ci se déplacera lentement et glissera au travers d’un large anneau.
À tout moment, si cela est nécessaire, vous pourrez appeler l’équipe médicale responsable de l’IRM. En effet, celle-ci vous voit et vous entend pendant l’examen.
L’examen IRM est indolore. Cependant il est assez bruyant. Des boules Quies ou un casque vous sera mis sur les oreilles afin d’atténuer le bruit émis lors de l’acquisition des images (ce bruit est tout à fait normal).

Déroulement

La durée de l’examen est d’environ 15 minutes. Pendant ce temps il vous est demandé de garder une immobilité complète. Cela garantira la qualité des images afin que le radiologue puissent correctement analyser celles-ci et poser son diagnostic.

Résultats

Dès que possible, le médecin radiologue vous donnera  un premier résultat oral. Un compte rendu écrit sera établi après analyse et interprétation détaillées des images. L’ensemble de vos résultats (compte rendu, clichés et CD-ROM) vous sera remis dans un délai qui vous sera indiqué par le secrétariat médical. Le CD-ROM contient la totalité des images. Ces images sont faciles à consulter sur un ordinateur.
Une fois que vous disposerez des résultats de l’examen, il est essentiel de consulter à nouveau le  médecin prescripteur. Ce dernier assurera votre suivi et votre prise en charge.

 

 

 

 

 

 

RDV à la Clinique Saint-Luc Bouge
– tél. :  081/20.97.41
– Pas de plage horaire particulière
– Le délai de rendez-vous est de 2 à 3 jours
RDV au Centre Médical d’Andenne
– tél. 085/84.10.15
– Pas de plage horaire particulière
– Le délai de rendez-vous est de 2 à 3 jours
RDV au Centre Médical de Perwez – Brabant Wallon
– tél.081/65.72.76
– Pas de plage horaire particulière
– Le délai de rendez-vous est de 2 à 3 jour

Le Mammotest est le programme que les experts européens ont mis sur pied pour tenter de diminuer la mortalité par cancer du sein.
C’est une méthode de dépistage à l’échelle d’une population.
Il consiste en une mammographie dont la qualité est très rigoureusement contrôlée et qui est soumise à une seconde lecture.

Le Mammotest s’adresse aux patientes
  • asymptomatiques
  • âgées de 50 à 69 ans(année civile de l’anniversaire)
  • en ordre d’assurabilité : il est gratuit.

Le délai minimum entre deux Mammotests est de deux ans : la patiente n’est pas éligible si elle a bénéficié d’un Mammotest l’année précédente.

L’examen est réalisé soit sur prescription, soit sur invitation émanant du C.C.R., dont voici les coordonnées, à toutes fins utiles :

 

Centre Communautaire de Référence
Rue André Dumont, 5
Axis Parc
1435 – Mont-Saint-Guibert
– Tél. 010.23 82 70
– Fax 010.45 67 95
– ccref@ccrref.org
Le déroulement de la procédure est le suivant :
  • Réalisation de 2 clichés par sein par une technologue agréée dans un centre agréé. Il n’y a pas de médecin présent en salle.
  • Ces clichés sont interprétés dans l’unité (Lecture 1) et copie en est transmise au CCR par voie électronique.
  • Un médecin agréé indépendant de l’unité effectue son interprétation (Lecture 2) ; en cas de discordance, une troisième lecture est effectuée (Lecture 3).
  • Le CCR fait la synthèse des résultats et les adresse au Médecin Référent ; aucun courrier n’émane de l’unité ayant effectué l’examen. Celle-ci reçoit copie de la conclusion uniquement si le Mammotest est dit positif (ce qui ne veut pas forcément dire suspect).
  • La gestion et le suivi des Mammotest s’effectue au travers du programme Mammorias qui est disponible dans le département sénologique de chaque unité.

C’est un examen rapide, gratuit, et dont la qualité est strictement contrôlée.

Remarque : Les clichés antérieurs sont précieux pour la comparaison. Depuis la numérisation de la sénologie en 2008 à la Clinique Saint-Luc Bouge, les clichés sont archivés centralement à Bouge, mais accessibles dans nos différents centres.

Liens utiles : 

Formulaire de demande pour un examen en imagerie médicale : 

Un formulaire type légal est téléchargeable sur le site de l’INAMI

Informations diverses : 

Les images médicales ne sont pas des photos de famille. Pas de rayons sans raisons.

 

Liens utiles